Pas de panneau publicitaire qui défigurerait les collines de Pagnol

bonjour, je voudrais réagir à propos de ce que j'ai lu dans le journal au sujet d'un projet qui vise a construire un immense panneau publicitaire  composé de neuf gigantesques lettres :""qui défigurerait les collines de Pagnol . Ce projet serait mis en oeuvre par un individu qui se dit artiste ,mais qui me fait plutôt penser à un constructeur de panneaux publicitaires. il y a assez de panneaux comme ça en ville  pour  en rajouter encore dans les espaces  vallonnés qui font la fierté des  Marseillais et des amoureux de la . Je suis assez étonné que quelqu'un qui se dit artiste, ait pu avoir une idée aussi destructrice ... généralement , un artiste aime la . je suis moi-même poète à mes heures et c'est la raison pour laquelle je m'insurge . Entre un maire qui veut construire des grattes- ciel à la façon new-yorkaise et un pseudo artiste qui veut des collines à la manière hollywoodienne on va tous devenir américains.  respectueusement ... roger maurel .
Mots-clés :

le bois et le reste

Bravo les "écolos". 
Vos campagnes d'information nous font prendre conscience qu'il y a beaucoup, que nous avons beaucoup de choses à faire pour préserver notre planète déjà bien malade. J'ai appris à trier mes par exemple. Je l'aurais fait bien plus tôt si j'avais eu les "outils" pour le faire. Mais bravo, je les ai.
Cependant arrêtez de vous tromper dans le choix de vos exemples. C'est pénible et vous vous déconsidérez.
Vous êtes peut-être trop jeunes pour avoir souvenir des manifestations d'écologistes qui demandaient des centrales "atomiques", plus propres que celles au charbon ou au fiul. Maintenant que nous les avons vous protestez contre. Trop jeunes pour avoir vu les mêmes manifester pour obtenir des incinérateurs à ordures. Aujourd'hui il faut les détruire ! Peut-être avez vous souvenir des campagnes télévisées pour éteindre les lampes chez les particuliers. infime par rapport aux éclairages publics, industriels ou de bureau. On n'a jamais demandé aux gens de débrancher la machine à laver, le frigo ou même la télé !  Si bien qu'aujourd'hui on va nous imposer les lampes à économie d' qui ne sont rien d'autre que des lampes fluorescentes qui existent depuis des décennies... Avez-vous remarqué leur culot ? S'il est si gros c'est qu'il contient un appareillage sans lequel la lampe ne fonctionnerait pas. Il faut le fabriquer cet appareillage qui un jour sera jeté avec la lampe. Quelle faut-il pour le fabriquer ? N'est-ce pas du gaspillage ?
Quant au papier, les fabricants ne sont pas fous. Ils ont leurs forêts, entretenues et qui ne brulent pas. Que l'on recycle soit. C'est certainement une bonne chose, bien meilleure que de mettre un adhésif sur sa boîte à lettre "interdit aux publicités". Il y a assez de chômeurs en France ! Surtout quand dans la foulée on préconise de construire sa maison en bois !!! Ca n'est pas du bois d'arbre dans ce cas ?
Bravo encore pour votre travail mais de grâce choisissez mieux vos cibles...


Mots-clés :

Bravo pour le BLOG !

. .. un petit détail cependant.

Je découvre ce jour, pour la première fois votre BLOG.
Permettez-moi, avec modestie, de vous en féliciter.
Je voudrais cependant vous faire part d'une observation qui, je le pense, devrait retenir votre attention : il s'agit tout simplement des textes pour lesquels vous utilisez des caractères gris très clair.
Ceci est contraire à toutes les règles d'ergonomie visuelle. En effet, la lecture est d'autant plus facilitée que le contraste relatif entre le fond et le texte est important. Vos textes provoquent une fatigue visuelle excessive qui handicape les lecteurs de tous âges et en particulier les "séniors", provoquent des scintillements des paupières et  un état contreprodictif de lassitude voire d'abandon. Il est d'ailleurs extrèmement facheux de voir que "l'ergonomie logicielle", tenant compte des connaissances actuelles sur la vision, n'est pas dans les programmes de formation des informaticiens.
Ce n'est pas grave si, bien entendu, on a la sagesse de mettre nos acquis en commun !!
J'ai aussi beaucoup de choses à vous dire sur la , l'ECLAIRAGE et la COULEUR dans le cadre d'une démarche ... mais autre chose que : "éteignez avant de sortir" !!

Avec mes plus cordiales salutations - William
Mots-clés : , ,

Manque de civisme

Laisser-aller dans nos comportements

Je suis particulièrement déçu par le manque de civisme / d'éducation de la plupart des individus (que ce soit dans notre région ou ailleurs).
En effet, je ne supporte pas de voir que la rue, les trottoirs, les bas-côtés des autoroutes, des routes, des chemins, des sentiers,... soient pris pour des dépotoirs. Je ne comprends pas ce comportement systématique qui consiste à tout balancer par la vitre d'un véhicule, de cracher son chewing-gum (de jeter son mégot) dans la rue, sur le trottoir. 

Hélas, j'observe que ces gestes deviennent naturels, et que les enfants suivent les exemples donnés par les parents. Le pire de l'histoire, c'est que la majorité des gens ne sont même pas gênés par tous ces détritus de toutes sortes qui nous entourent.
Je pratique le VTT (sur route) ou le 
route. Ceci me permet de parcourir de magnifiques petites routes des départements 13 et 83. J'ai tout loisir d'observer les bas-côtés de ces petites routes, de quelques cours d' qui longent certaines d'entre elles. Le constat est partout le même. Il n'y a que bouteilles (verre, plastique), canettes, emballages divers et variés, sacs en plastique,...
Je ne parviendrai jamais à comprendre que l'on puisse se comporter ainsi. Lors de mes randonnées (cyclistes ou pédestres) il m'arrive de me ravitailler. Je ramène toujours à la maison l'intégralité de tous les emballages des produits que j'ai pu consommer, et c'est ce geste là qui pour moi est le plus naturel.

Je pourrais également évoquer tous ces
 autour des fast-foods et autres ventes à emporter. La plupart des emballages sont balancés dans la rue après . Avec un peu de volonté, ce problème là est à mes yeux bien simple à résoudre. Par exemple, le maire d'une commune sur laquelle est implanté ce type de restauration rapide pourrait inciter le directeur d'un Mac Donald ou autre Quick à charger son personnel assurant la vente à emporter de communiquer aux consommateurs le message suivant: "Attention, M. Le maire de notre commune nous charge de vous communiquer qu'il ne sera plus toléré que les emballages des produits que vous consommez soient jetés dans la ou sur le bord des routes. En cas de manquement au respect de cette règle, il menace de faire fermer ce service que vous appréciez tant".
Et le tri sélectif, combien de citoyens réalisent ce tri malgré des poubelles spécifiques mises à disposition ?    

En ce qui me concerne, je suis profondément choqué par ces gestes indignes d'un citoyen, par l'inconscience de certains parents ou par leur incapacité à éduquer correctement leurs enfants en accomplissant devant eux le mauvais geste. Je déplore de telles dégradations, et ce manque de respect pour l'

Certes, il est vrai que je ne me fais guère d'illusion depuis bien longtemps sur le genre humain.     

Un citoyen de La Ciotat

Mots-clés : ,

Des velos à Marseille !

Il faut que les politiques facilitent le développement du vélo !!!

Les vélos en libre service, c'est bien.
Encore faudrait-il qu'il y ait une desserte sûre et de bonne qualité pour inciter les habitants et touristes à l'emprunter et à en faire leur mode de transport à Marseille et que les convertis ne prennent pas de risque en slalommant ou remontant à contre-sens les "soit disant" pistes cyclables qui n'en ont finalement que le nom. A croire que seuls des accidents graves feront bouger les choses.
Un peu de courage politique pour replacer la voiture à sa juste valeur en cette zone métropolitaine: un moyen de transport vers la périphérie!
Des pistes cyclables continues, et pas en pointillés, qui ne croisent pas x fois les routes où c'est au cycliste de s'arrêter face à la voiture, une signalisation adéquate, avec des trottoirs inexistants (j'imagine que les réparations des Vélos de la ville doit revenir très chère...) et de la sensibilisation des conducteurs au partage de l'espace urbain (autant le cycliste que l'automobiliste).
Des travaux pour relancer l'investissement et les emplois dans le BTP?
En voilà !
Les marseillais et touristes (potentiels) vous remercieront.
Merci - David

Mots-clés : ,

Ce n'est pas du Land Art !

c'est l'entrée de ville de Marseille

Photo prise de la voiture (j'étais côté passagé )

Comment agir contre une décharge sauvage ?

On distingue les décharges sauvages et les décharges brute communales, l’une comme l’autre sont des décharges qui n’ont fait l’objet d’aucune autorisation :

-  Les décharges sauvages : elles sont constituées de dépôts qui résultent d’apports clandestins par des particuliers ou des entreprises, sans autorisation communale, ni préfectorale, pour se débarrasser des non pris en charge par les services traditionnels de collecte des ordures ménagères. Les sont de toutes natures (banals, dangereux, toxiques) et sont déposés dans des conditions qui ne respectent pas les règles des décharges contrôlées. Les impacts sur l’, non gérés, sont nombreux et peuvent concerner la des sols, la des eaux, etc.

-  Les décharges brutes communales : il s’agit de décharges de ménagers et assimilés, exploitées par une collectivité ou laissée à la disposition de ses administrés, alors qu’elle ne bénéficie d’aucune autorisation préfectorale au titre de la législation des installations classées pour la protection de l’. Le maire est responsable des dépôts d’objets divers et de , même illégaux, effectués sur le domaine public.

La loi de juillet 1992 a fixé comme objectif aux communes la suppression des décharges sauvages pour 2002.

pour connaître la procédure à adopter

source : Uminate


Mots-clés : ,

Aix-en-Provence : certains platanes sont taillés au plus mauvais moment

 

Le saviez-vous, la taille des platanes au printemps quand les feuilles sont jeunes et poilues (et que l’arbre porte encore ses infrutescences de l’année précédente) peut causer des accidents respiratoires graves et les poils issus de ces capitules (boules) des platanes peuvent être la source d’irritation.

Afin d’éviter ces désagréments sanitaires, il est recommandé de tailler annuellement les platanes à l’automne et non pas au printemps  (avril) comme cela est fait actuellement à en Provence. 
Les personnes qui fréquentent la Mne 13 nous font souvent part de cette remarque.


Plus étrange encore, à Genève, il est même interdit de tailler les platanes lorsque la température dépasse plus de 10°C pendant plusieurs jours et à partir du 1 mars afin de ne pas contribuer à diffuser le chancre du platane, maladie qui touche aussi notre région… La collectivité à même élaboré un système d’information afin de préciser quand il est possible de tailler les platanes.
Au vu de ces données, on peut réellement se demander si la taille en avril constitue vraiment une bonne pratique.

Mots-clés : ,

Marseille en 2013 capitale de la culture ? mais pas de l'environnement

Si vous demandez à Mr Latarjet, comme cela a été fait lors de sa venue à l'Alhambra en ce mois de mars 2009, quelle place tient le développement durable dans le projet Marseille 2013...vous risquez fort d'avoir cette réponse digne d'un réfractaire lambda "ce n'est pas la culture qui est la plus polluante" sous entendu "c'est pas à moi de faire, les politiques, les industries ont qu'à faire d'abord...".

Mais enfin, comment peut-on faire cette réponse lorsque chaque jour, chaque heure, dans tous les médias, il est demandé à chaque français de faire un geste pour la planète ! Comment Marseille peut elle se rêver capitale européenne de la culture si elle n'intègre pas le développement durable dans ses programmes mais aussi, cela va de soit, dans sa façon de faire. N'hésitez pas à demander et redemander à l'équipe de Marseille 2013, comment elle placera le DD dans son programme. A force, ils vont bien finir par y réfléchir.

un lecteur du blog

Mots-clés :
Plus d'articles :